Retour à
Accueil
Sites du Groupe Recherche
Contact English

Anglo American s’associe avec EDF Renouvelables pour approvisionner en électricité 100 % renouvelable ses opérations en Afrique du Sud.

  • Eolien
  • Solaire

Anglo American a signé avec EDF Renouvelables, un leader mondial des énergies renouvelables, un protocole d’entente (Momerandum of Understanding) visant au développement commun d’un écosystème régional de production d’énergies renouvelables en Afrique du Sud (regional renewable energy ecosystem » ou « RREE »). Celui-ci devrait combler les besoins de consommation électrique des activités d’Anglo American dans ce pays au moyen d’une électricité intégralement renouvelable à l’horizon 2030. Ce système contribuera également à la résilience des réseaux électriques locaux et à l’atteinte des objectifs sudafricains de décarbonation.

Anglo American est déjà passé à une électricité 100 % renouvelable pour l’ensemble de  ses besoins opérationnels en Amérique du Sud. 56 % de son approvisionnement au niveau mondial proviendra d’une énergie renouvelable d’ici à 2023. L’Afrique du Sud dispose d’abondantes ressources en énergies renouvelables, que ce soit éolien ou solaire, mais le volume d’infrastructures renouvelables est limité. Alors qu’Anglo American progresse vers l’objectif de neutralité carbone de ses opérations à l’horizon 2040, ce partenariat avec EDF Renouvelables vise à diminuer la principale source d’émissions indirectes (Scope 2) de l’entreprise minière, à savoir son approvisionnement électrique en Afrique du Sud. Le projet permettra également de contribuer aux ambitions de décarbonation du pays et à son programme Just Energy Transition, pour un avenir durable et inclusif.

Le RREE s’appuiera sur le potentiel d’énergie renouvelable de l’Afrique du Sud pour créer, entre autres, un réseau de parcs photovoltaïques et éoliens sur site et hors site, qui produiront 24 heures sur 24 et sept jours sur sept de l’électricité renouvelable destinée aux opérations d’Anglo American. L’entreprise s’attend à ce que plusieurs partenaires contribuent au capital du RREE, en plus du financement par la dette couramment pratiqué pour les projets d’infrastructures d’énergie de haute qualité.

Ce partenariat devrait se révéler particulièrement bénéfique pour l’Afrique du Sud et pour la région, notamment :

  • à travers la mise en place d’un système de production et de stockage de 3 à 5 GW d’électricité renouvelable (solaire et éolienne) au cours des dix prochaines années, contribuant ainsi à améliorer la résilience de l’ensemble du réseau électrique ;
  • en encourageant les projets de décarbonation des pays voisins de l’Afrique du Sud ;
  • en stimulant le développement de nouveaux secteurs économiques, de la production locale et des chaînes d’approvisionnement.

Mark Cutifani, Directeur général d’Anglo American, déclare : « Nous visons la neutralité carbone pour toutes nos opérations d’ici à 2040 et nous progressons bien. Le projet que nous annonçons aujourd’hui constitue une avancée majeure dans notre stratégie liée à nos besoins d’électricité sur site, qui représentent la principale source d’émissions de nos activités. Notre partenariat avec EDF Renouvelables pour réduire nos émissions indirectes (Scope 2) en Afrique du Sud vient compléter notre programme FutureSmart Mining™ de diminution de nos émissions directes (Scope 1) reposant sur des technologies partiellement ou totalement décarbonées, notamment nos camions de transport roulant à l’hydrogène, et le développement de l’« Hydrogen Valley » en Afrique du Sud. Progressivement, nous modifions la nature même de l’industrie minière et la manière dont nos parties prenantes perçoivent notre activité, tout en encourageant une « Just Energy Transition », pour reprendre les termes du programme national ».

Bruno Bensasson, Président-Directeur général d’EDF Renouvelables et Directeur exécutif du Groupe EDF en charge du pôle énergies renouvelables, ajoute : « Le Groupe EDF se félicite d’avancer avec Anglo American dans ce partenariat ambitieux. Nous sommes heureux d’accompagner les entreprises industrielles en leur fournissant une électricité bas carbone compétitive qui se substitue aux énergies fossiles tout en répondant à des enjeux sociaux et environnementaux plus larges. Ce projet s’inscrit également dans l’ambition d’accélération de la décarbonation de l’énergie du gouvernement d’Afrique du Sud. Ce programme rejoint la stratégie CAP 2030 du Groupe EDF, qui vise à doubler sa capacité nette installée de production d’énergies renouvelables dans le monde (hydroélectricité incluse) de 28 GW en 2015 à 60 GW en 2030. ».

Nolitha Fakude, Présidente du Conseil d’administration d’Anglo American en Afrique du Sud, précise : « L’Afrique du Sud se lance dans une nouvelle étape de son développement économique, dans laquelle les énergies propres, fiables et abordables jouent un rôle essentiel pour exploiter le potentiel du pays, en aidant à catalyser de nouveaux pôles industriels et en stimulant l’activité économique locale. Anglo American s’est engagé à accompagner cette « Just Energy Transition » et à favoriser la croissance et le développement local, mais aussi de toute l’Afrique du Sud, au moyen de projets comme le RREE, qui s’inscrit parfaitement dans notre approche de développement régional collaboratif (Collaborative Regional Development approach). Conformément à notre engagement de longue date au service de la transformation et de l’autonomisation économiques, nous prévoyons d’intégrer un partenaire local « Black Economic Partner » à notre écosystème régional d’énergies renouvelables (RREE) et nous étudions actuellement différents modèles de partenariats locaux qui permettront aux acteurs locaux de bénéficier des retombées de cet écosystème. ».

Tristan de Drouas, Directeur général d’EDF Renouvelables en Afrique du Sud, explique : « En tant qu’acteur majeur des énergies bas carbone en Afrique du Sud, nous sommes très heureux de nous associer à Anglo American pour bâtir un écosystème régional d’énergies renouvelables (RREE), dans la continuité d’ un premier projet commun lancé en 2021. Notre savoir-faire au niveau mondial dans le développement, la conception et la construction d’infrastructures de production d’énergie, l’optimisation du réseau et notre expérience dans la région constituent autant d’atouts uniques pour que notre partenariat avec Anglo American transforme son empreinte carbone, tout en contribuant sensiblement aux efforts de décarbonation de la région ».