Retour à
Accueil
Sites du Groupe Recherche
Contact English

DCNS et EDF Energies Nouvelles lauréats de l’appel à manifestations d’intérêt de l’ADEME : une étape décisive vers la création d’une filière industrielle française de l’hydrolien

  • EMR

Le Premier Ministre, sur la base de l’analyse de l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), a retenu DCNS et EDF Energies Nouvelles dans le cadre de l’appel à manifestations d’intérêt (AMI) pour des fermes pilotes d’hydroliennes. Leur projet NORMANDIE HYDRO prévoit l’installation dans le Raz Blanchard d’une ferme pré-commerciale de sept hydroliennes. Les turbines, réalisées sur la base de la technologie développée par OpenHydro (filiale de DCNS), auront une puissance unitaire de 2 MW et seront intégralement raccordées au réseau en 2018.

Annoncé à Cherbourg en septembre 2013 par le Président de la République, François Hollande, cet appel à manifestation d’intérêt, qui s’inscrit dans le Programme des Investissements d’Avenir dont l’ADEME est opérateur, a pour objectif d’accompagner la réalisation de fermes pré-commerciales afin de favoriser la consolidation de la filière hydrolienne en France.

Le soutien accordé par le Programme des Investissements d’Avenir au projet NORMANDIE HYDRO vient récompenser une coopération initiée dès 2009 entre DCNS et EDF Energies Nouvelles pour développer des projets dans l’hydrolien. Les deux groupes travaillent depuis plusieurs années sur le choix des sites et les études de conception, en étroite concertation avec les autorités et l’ensemble des acteurs du territoire (pêcheurs, associations, acteurs économiques, collectivités locales, services de l’Etat) dans le but de valoriser les ressources naturelles et les activités humaines.

Aujourd’hui, grâce au soutien du Programme des Investissements d’Avenir les deux partenaires vont installer au large de Cherbourg, dans le Raz Blanchard, une ferme pré-commerciale de sept hydroliennes OpenHydro, pour une puissance totale de 14 MW, permettant d’alimenter en électricité environ 13 000 habitants.
Ce projet, soutenu par la Région Basse-Normandie, vient confirmer la volonté locale de développer une filière industrielle hydrolienne à Cherbourg.

Commentant cette annonce, Thierry Kalanquin, Président d’OpenHydro et Directeur de la Division Energies et Infrastructures Marines de DCNS, a déclaré : « La sélection par l’ADEME de ce projet donne une impulsion au développement d’une filière industrielle française de l’hydrolien dont Cherbourg sera le moteur. La ferme que nous allons déployer dans le Raz Blanchard aux côtés d’EDF Energies Nouvelles va nous permettre d’être au rendez-vous du marché pour répondre aux futurs appels d’offres qui seront lancés pour des fermes commerciales d’hydroliennes, en France et à l’international ».

Pour Antoine Cahuzac, directeur général d’EDF Energies Nouvelles : « La sélection du projet NORMANDIE HYDRO récompense le travail de qualité des équipes d’EDF Energies Nouvelles et de DCNS sur cette technologie innovante. Les énergies marines sont des filières d’avenir prometteuses, EDF Energies Nouvelles, et plus largement le groupe EDF, ont l’ambition de contribuer à leur compétitivité industrielle. »

Prochaines étapes du projet NORMANDIE HYDRO
En ordre de marche pour entamer dès à présent la phase pré commerciale, les équipes de DCNS et EDF Energies Nouvelles prévoient :
• En 2015, la poursuite de la concertation, la finalisation du développement du projet et l’obtention des autorisations administratives nécessaires ;
• A partir de 2018, le raccordement final au réseau de la ferme hydrolienne.

Le projet NORMANDIE HYDRO doit permettre de participer à la montée en compétence des acteurs français de l’hydrolien. A terme, avec le déploiement de futures fermes commerciales en France et en Europe, il donnera à la région Basse-Normandie l’opportunité d’accueillir un hub d’assemblage et de maintenance, avec plusieurs centaines d’emplois à la clé.

Le projet NORMANDIE HYDRO s’inscrit dans la continuité du déploiement de la ferme expérimentale de Paimpol-Bréhat (Côtes d’Armor) qui consiste, pour OpenHydro et EDF, à installer deux hydroliennes en 2015 au large de Paimpol et à confirmer ainsi la technologie avant le projet pré-commercial.

DCNS et EDF Energies Nouvelles franchissent une nouvelle étape dans le développement de l’hydrolien à travers ce projet NORMANDIE HYDRO. L’installation en mer de sept machines, pour une durée de 20 ans, a pour objectif de confirmer les moyens et méthodes d’installation dédiés ainsi que l’organisation industrielle associée. Ce pas décisif permettra aux deux partenaires de valider le modèle économique des fermes hydroliennes, avant le passage au stade industriel et la mise en service des premières fermes commerciales.

A propos d’EDF Energies NouvellesEDF Energies Nouvelles est un leader international d’électricité renouvelable avec une puissance installée de plus de 9 GW bruts dans le monde. Son développement est centré principalement sur l’éolien et le solaire photovoltaïque. Majoritairement présent en Europe et en Amérique du Nord, EDF EN poursuit son développement en prenant position sur de nouveaux marchés prometteurs et dans de nouveaux pays tels que l’Afrique du Sud, le Brésil, le Chili, la Chine ou l’Inde. La Société, qui se positionne fortement dans la filière de l’éolien en mer, est également présente sur d’autres filières d’énergies renouvelables: énergies marines, biogaz et biomasse ainsi que dans les énergies réparties. EDF EN assure le développement et la construction de projets d’énergie renouvelable ainsi que leur exploitation-maintenance, pour compte propre et pour compte de tiers. EDF Energies Nouvelles est la filiale du groupe EDF dédiée au développement des énergies renouvelables.

Contacts PresseManon de Cassini-Hérail ▪ Tel : +33 {0} 1.40.90.48.22 ▪ e-mail : manon.decassini-herail@edf-en.com
Clarisse Placidoux ▪ Tel : +33 {0} 1.40.90.49.46 ▪ e-mail : clarisse.placidoux@edf-en.com