Retour à
Accueil
Sites du Groupe Recherche
Contact English

EDF Renouvelables, Enbridge et wpd lancent la construction du parc éolien en mer de Fécamp

  • EMR

EDF Renouvelables, filiale du Groupe EDF, Enbridge (TSX :ENB) (NYSE :ENB), entreprise d’infrastructure énergétique de premier plan en Amérique du Nord et wpd, producteur européen d’énergies renouvelables, annoncent le lancement du chantier du parc éolien en mer de Fécamp. Cette annonce fait suite à la signature dans le week-end de l’ensemble des accords de financement entre le consortium et ses partenaires financiers.

D’une capacité de 500 MW, le parc éolien en mer de Fécamp sera composé de 71 éoliennes localisées entre 13 et 22 km au large des côtes. Sa mise en service est prévue à l’horizon 2023. Il produira alors l’équivalent de la consommation annuelle en électricité de 770 000 personnes, soit plus de 60% des habitants de Seine-Maritime. Le chantier mobilisera au total plus de 1 400 emplois locaux. Durant les 25 années d’exploitation, une centaine d’emplois locaux pérennes seront également créés dans le port de Fécamp pour assurer la maintenance des installations.

Le coût total d’investissement du projet est estimé à 2 milliards d’euros. La majorité sera financée par une dette sans recours pour le projet. Le parc éolien en mer de Fécamp bénéficie d’un contrat d’achat d’électricité (PPA) d’une durée de 20 ans, accordé par l’Etat en juin 2018.

Le consortium a signé les contrats de fourniture des matériels requis avec des prestataires de premier rang, parmi lesquels :

  • Siemens Gamesa Renewable Energy (SGRE) pour les 71 turbines éoliennes ;
  • Bouygues Construction, avec Saipem et Boskalis pour leurs fondations ;
  • Chantiers de l’Atlantique, avec GE Grid Solutions et SDI pour la sous-station électrique en mer.

RTE est responsable du raccordement du parc, depuis la sous-station jusqu’à la côte puis au réseau électrique normand et démarrera ses travaux à terre dès le mois de juin.

Au Havre, l’usine de fabrication d’éoliennes de SGRE, dont la construction doit débuter au cours de l’été, permettra la création de 750 emplois. Le chantier de fabrication des fondations
gravitaires des éoliennes sera également lancé dès cet été sur le site du Grand Port Maritime et mobilisera environ 600 personnes. Le port de Cherbourg accueillera le site d’assemblage des éoliennes. Ces commandes viennent à point nommé au moment où le pays entend relancer son activité après deux mois de confinement.

Ce projet s’appuie sur une large concertation menée depuis plus de dix ans avec les acteurs locaux (services de l’Etat, élus de la Région Normandie, du Département de Seine-Maritime, des communes littorales et associations de riverains). Des études environnementales approfondies ont été réalisées en lien étroit avec les associations locales de protection de la nature et de l’environnement. Un travail spécifique a également été réalisé en collaboration avec les pêcheurs pour permettre la cohabitation des différentes activités maritimes sur le site.

Chacun des actionnaires du projet bénéficie d’une grande expérience dans le domaine de l’éolien en mer et dans la conduite de projets industriels d’envergure :

  • EDF Renouvelables qui détient 35% du projet à travers la société Eolien Maritime France, apporte son savoir-faire en matière de développement, de construction et d’exploitation de projets d’énergies renouvelables, notamment dans le secteur de l’éolien en mer. L’entreprise dispose d’un portefeuille de 6,5 GW de projets éoliens en mer à différents stades d’avancement en Belgique, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Irlande, aux Etats-Unis et en Chine.
  • Enbridge Inc. qui détient 35% du projet à travers la société Eolien Maritime France, est une entreprise nord-américaine figurant parmi les leaders du secteur des infrastructures énergétiques. En plus de son portefeuille de 1 392 MW nets d’énergie renouvelable au Canada et aux États-Unis, la société investit en Europe dans plusieurs grands projets éoliens extracôtiers en développement, en construction et en exploitation. Au total, Enbridge dispose de 1,8 GW de capacité nette d’énergie renouvelable en exploitation.
  • wpd offshore qui détient 30% du projet, figure parmi les pionniers et les leaders de l’éolien en mer. Le groupe a d’ores et déjà mis 3 parcs en service en Allemagne, et a pris récemment la décision finale d’investissement pour son projet de 640 MW à Taiwan. L’entreprise dispose d’un portefeuille de 7,4 GW de projets éoliens en mer en développement, en Europe et en Asie.

Bruno Bensasson, Directeur Exécutif du Groupe EDF en charge du Pôle énergies renouvelables et Président-Directeur Général d’EDF Renouvelables a déclaré : « Nous sommes très heureux d’annoncer aujourd’hui le lancement de la construction du deuxième parc éolien en mer français d’EDF à Fécamp. Je veux saluer le professionnalisme de nos équipes et la mobilisation des acteurs locaux, qui travaillent depuis des années de concert pour répondre aux enjeux énergétiques et économiques des territoires normands. Avec quatre projets éolien en mer déjà remportés, dont deux sont désormais en construction, EDF conforte sa position de leader du secteur en France. Nous sommes fiers de contribuer à création d’une filière industrielle créatrice de valeur et d’emplois pour les territoires. Ces projets d’envergure s’inscrivent dans la stratégie d’EDF, qui vise à doubler ses capacités renouvelables dans le monde entre 2015 et 2030 pour les porter à 50 GW nets. C’est aussi ainsi que nous construirons un avenir énergétique neutre en CO2.»

John Whelen, vice-président et directeur du développement d’Enbridge a ajouté : « Nous sommes heureux de marquer cette étape importante avec nos partenaires. Le début de la construction de Fécamp témoigne de notre engagement continu en faveur du développement éolien offshore en Europe et nous positionne en tant que leader diversifié des  infrastructures énergétiques. Cet investissement s’appuie sur un accord d’achat d’électricité à long terme qui est conforme à notre modèle d’affaires à faible risque. Enbridge investit à présent dans deux projets éoliens offshore en construction et deux en développement en France, ainsi que dans deux projets actuellement en activité en Allemagne et au Royaume-Uni. »

Achim Berge Olsen, Directeur Exécutif Groupe de wpd et Président-Directeur Général de wpd offshore a commenté : « C’est une grande étape pour l’éolien en mer en Normandie et pour le groupe wpd qui est particulièrement attaché à ce projet. Il y a plus de 10 ansmaintenant, alors que l’éolien en mer n’en était qu’à ses prémices en France, notre équipe a entamé une vaste concertation avec l’ensemble des parties prenantes sur ce site très favorable techniquement, dans le but de construire un véritable projet de territoire. En franchissant cette étape importante du financement et de la signature des principaux accords industriels, nous pouvons désormais nous tourner vers la réalisation du projet, qui fera de la France le
3ème pays où wpd participe à la construction d’un parc éolien en mer, après l’Allemagne et nos récentes réalisations à Taïwan. »

À propos d’EDF Renouvelables
EDF Renouvelables est un leader international d’électricité renouvelable avec une puissance installée de près de 12,5 GW bruts dans le monde. Son développement est centré principalement sur l’éolien et le solaire photovoltaïque. Majoritairement présent en Europe et en Amérique du Nord, EDF Renouvelables poursuit son développement en prenant position sur des marchés émergents prometteurs tels que : le Brésil, la Chine, l’Inde, l’Afrique du Sud et le Moyen-Orient. La Société, qui se positionne fortement dans la filière de l’éolien en mer, est également présente sur d’autres filières d’énergies renouvelables comme le stockage d’énergie. EDF Renouvelables assure le développement et la construction de projets d’énergie renouvelable ainsi que leur exploitation-maintenance, pour compte propre et pour compte de tiers. EDF Renouvelables est la filiale du groupe EDF
dédiée au développement des énergies solaires et éoliennes.
Pour plus d’information : www.edf-renouvelables.com
Suivez-nous sur Linkedin et sur Twitter @EDF_RE en français et @EDF_Renewables en anglais.

À propos d’Enbridge
Enbridge Inc. est la première société nord-américaine d’infrastructures énergétiques dotée de plateformes commerciales stratégiques comprenant un réseau étendu de pipelines de pétrole brut, de liquides et de gaz naturel, des services publics réglementés de distribution de gaz naturel ainsi que des installations de production d’énergie renouvelable. La société livre en toute sécurité plus de 3 millions de barils de pétrole brut par l’entremise de son réseau principal et de son pipeline Express. Ce volume représente environ 62 % des exportations de pétrole brut canadien aux États-Unis. De plus, en desservant les principaux bassins d’approvisionnement et marchés, la société livre quelque 18 % de tout le gaz naturel consommé aux ÉtatsUnis. Les services publics réglementés de la société comptent environ 3,7 millions de clients de détail en Ontario, au Québec et au Nouveau-Brunswick. De plus, Enbridge détient des participations dans des installations d’énergie renouvelable d’une capacité de production nette de plus de 1 700 MW en Amérique du Nord et en Europe. Les actions ordinaires de la société sont inscrites à la cote des Bourses de Toronto et de New York sous le symbole ENB.

A propos de wpd AG
Producteur d’électricité 100% renouvelable, le groupe wpd développe, finance, construit et exploite des parcs éoliens (terrestres et maritimes) et solaires photovoltaïques (au sol ou sur toiture). Fondé en 1996 en Allemagne, wpd est présent dans 25 pays et emploie 2700 personnes dans le monde. wpd bénéficie d’une puissance installée supérieure à 4,7 GW, répartie
entre l’éolien terrestre, l’éolien en mer et le solaire photovoltaïque, ainsi que d’un portefeuille de projets en cours de développement, toutes énergies confondues, supérieur à 19 GW. www.wpd.de

CONTACTS PRESSE
EDF Renouvelables :
Manon de Cassini-Hérail ▪ tel. : +33 (0)1 40 90 48 22 ▪ courriel : manon.decassini-herail@edf-re.fr
Enbridge :
Mandy Dinning ▪ courriel : media @enbridge.com
Wpd :
Alison Aguilé ▪ courriel : a.aguile@wpd.fr

Informations prospectives d’Enbridge
Des renseignements prospectifs, ou énoncés prospectifs, ont été inclus dans le présent communiqué de presse afin de fournir de l’information sur Enbridge et ses filiales et sociétés affiliées, y compris l’évaluation par la direction des plans et opérations futurs de ses filiales et filiales. Ces renseignements peuvent ne pas convenir à d’autres fins. Les énoncés prospectifs sont généralement identifiés par des mots tels que « anticiper », « s’attendre », « projet », « estimation », « prévisions », « plan »,« « intention », « cible », « croire », « probable » et des mots similaires suggérant des résultats ou des énoncés futurs concernant une perspective. Les renseignements prospectifs ou les déclarations incluses dans le présent communiqué de presse comprennent, sans s’y limiter, des déclarations concernant le parc éolien offshore de Fécamp (le « projet »), y compris les avantages, l’emploi prévu, les coûts et le calendrier du projet et sa capacité de production d’électricité prévue.Bien qu’Enbridge estime que ces énoncés prospectifs sont raisonnables en fonction de l’information disponible à la date à laquelle ces déclarations sont faites et des processus utilisés pour préparer l’information, ces énoncés ne sont pas des garanties de rendement futur et les lecteurs sont mis en garde contre le recours indûment aux énoncés prospectifs. De par leur nature, ces énoncés comportent une variété d’hypothèses, de risques et d’incertitudes connus et inconnus et d’autres facteurs, ce qui peut faire en sorte que les résultats réels, les niveaux d’activité et les réalisations diffèrent sensiblement de ceux exprimés ou sous-entendus par ces énoncés. Les hypothèses concernant l’offre et la demande d’énergie prévues, ainsi que les prix de celui-ci, sont importantes pour et sous-tendent tous les énoncés prospectifs, car elles peuvent avoir une incidence sur le loyer cur et les niveaux futurs de la demande pour les services d’Enbridge et pour le projet. De même, les taux de change, l’inflation, les taux d’intérêt et la pandémie COVID-19 ont une incidence sur les économies et les entreprises dans lesquelles Enbridge exerce ses activités et peuvent avoir une incidence sur les niveaux de la demande pour les services d’Enbridge et le projet, ainsi que le coût des intrants et sont donc inhérents à tous les énoncés prospectifs. En raison des interdépendances et de la
corrélation de ces facteurs macroéconomiques, l’impact d’une hypothèse sur une déclaration prospective ne peut être déterminé avec certitude. Les hypothèses les plus pertinentes associées aux énoncés prospectifs sur les projets et projets annoncés en construction, comme le projet, y compris les dates d’achèvement estimées et les expenditures prévues, comprennent ce qui suit : la pandémie COVID-19 et la durée et l’impact de celle-ci; l’impact des approbations des clients, du gouvernement et des organismes réglementaires sur les horaires de construction et de service et les régimes de recouvrement des coûts; la disponibilité et le prix de la main-d’œuvre et des matériaux de construction; les effets de l’inflation et des taux de change sur la main-d’œuvre et les coûts importants; les effets des taux d’intérêt sur les coûts d’emprunt; l’impact des conditions météorologiques; et la capacité de nos partenaires de coentreprise à mener à bien et à financer les projets proposés, y compris le projet. Les énoncés prospectifs d’Enbridge sont assujettis à des risques et à des incertitudes, y compris, mais pas à l’égard des risques et incertitudes dont il est question dans le présent communiqué de presse et dans les autres documents déposés par Enbridge auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières du Canada et des États-Unis. L’incidence d’un risque, d’une incertitude ou d’un facteur sur un énoncé prospectif particulier n’est pas déterminante avec certitude, car elles sont interdépendantes et que le plan d’action futur d’Enbridge dépend de l’évaluation par la direction de tous les éléments de formation disponibles au moment pertinent. À l’exception de la mesure requise par la loi applicable, Enbridge n’assume aucune obligation de mettre à jour ou de réviser publiquement les énoncés prospectifs faits dans le présent communiqué de presse ou autrement, que ce soit à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement. Tous les énoncés prospectifs subséquents, qu’ils soient écrits ou oraux, attribuables à Enbridge ou aux personnes agissant au nom d’Enbridge, sont expressément qualifiés dans leur intégralité par ces mises en garde.